Ponton de Grande Anse d'Arlet, 97217 Les Anses-d'Arlet

Bien choisir sa crème solaire pour des vacances en Martinique

Le soleil nous offre beaucoup de bonheur, et ça n’est pas qu’une impression : sa lumière agit sur l’hypothalamus, une région du cerveau qui régule la production de sérotonine, que l’on connait mieux sous le nom d’ « hormone du bonheur ».

Mais l’astre qui illumine nos journées et notre moral est également responsable des coups de soleil, du vieillissement cutané précoce et de diverses maladies de la peau, dont les cancers de la peau. Préserver son capital solaire et celui de ses proches est donc essentiel, et ce quel que soit le type de peau et le niveau de bronzage !

La protection solaire aux Antilles : un sujet essentiel

N’oublions pas qu’aux Antilles la proximité des tropiques fait que l’indice UV est extrêmement puissant. Il fait beau toute l’année, le climat de Martinique est agréable…Cependant le soleil fait ainsi des ravages sur notre santé et notre beauté, surtout entre 10h et 14h ou à proximité de la mer ! N’hésitez pas à arpenter les plus belles plages de Martinique, mais pas n’importe comment !

Pour se faire une idée de la gravité des risques, à Saint Barth par exemple, on dénombre 10 fois plus de cancer de la peau que sur l’hexagone.

Notre peau doit être protégée à la fois des UVA et des UVB

Les ultraviolets (UV) correspondent à de la lumière invisible, provenant des rayons solaires. Les UVA ont une longueur d’onde importante et pénètrent profondément dans le derme, diminuant l’élasticité de la peau et favorisant son vieillissement précoce de la peau (tâches, rides). L’exposition aux UVB quant à elle va stimuler les cellules pour qu’elles produisent un épiderme plus épais, et générer éventuellement des coups de soleil ou brûlures. Je ne peux que relayer les  recommandations de l’ARS Martinique : protégez-vous et surveillez votre peau !

null

Les filtres minéraux reflètent les rayons tandis que les filtres chimiques les absorbent

L’actif principal protégeant votre peau d’une majorité des différents rayons UV est soit un filtre chimique, soit un filtre minéral. Les écrans solaires minéraux sont généralement à base d’oxyde de zinc ou de dioxyde de titane. Ces minéraux reflètent les rayons, ce qui va physiquement « bloquer » instantanément la plupart de ceux-ci. Quant aux écrans chimiques, composés de molécules organiques comme l’oxybenzone, ils pénètrent progressivement l’épiderme pour absorber les rayons à la place de votre peau.

null

Choisir un filtre minéral plutôt qu’un filtre chimique

Les filtres chimiques présentent trois types d’inconvénients. Premièrement, ils sont davantage allergènes : peaux sensibles, abstenez-vous ! Deuxièmement, ils n’agissent qu’une fois qu’ils ont effectivement pénétré la peau, soit environ une demi-heure après l’application. Troisièmement, ces actifs chimiques occasionnent d’importants problèmes écologiques, surtout sur nos îles. Au contact de l’eau, ils se transforment en différents composés nocifs comme le peroxyde d’hydrogène. En 2019, on estime qu’environ 25 000 tonnes d’actifs chimiques issus de crèmes solaires ont été déversés dans les océans. Ces derniers sont néfastes pour la zooxanthelle, une algue unicellulaire vivant en symbiose avec nos récifs coralliens. Une diminution de cette dernière amène le blanchissement des récifs coralliens, là où vous pouvez pratiquer le snorkeling avec les tortues. Le seul avantage du filtre chimique sur le minéral est sa capacité à être étalé un peu plus facilement que le filtre minéral et sans laisser d’effet blanchissant sur la peau.

null

Crème, lotion ou spray solaire : choisissez la texture en fonction de vos usages et de votre plaisir !

Plus la zone d’application est large, plus la texture devra être fluide. Ainsi, la crème est généralement plutôt destinée au visage, ce qui permet de gérer précisément la quantité appliquée. Le spray avec sa diffusion en gouttelettes s’applique plutôt pour de larges zones comme les bras ou les jambes, de même que les lotions dont la texture est un peu moins visqueuse que les crèmes. Quant aux sticks, ils sont généralement conçus pour être appliqués sur des zones particulièrement fragiles comme les lèvres.

null

Et pourquoi ne pas faire soi-même sa crème solaire ?

De plus en plus de femmes fabriquent leurs cosmétiques : crème de jour ou de nuit, déodorant, dentifrice, savon, shampoing… Alors pourquoi ne pas vous lancer à faire également votre crème solaire ? Les avantages sont nombreux : le prix de revient sera moindre, vous maîtrisez les ingrédients et évitez par exemple l’usage de perturbateurs endocriniens, et vous pourrez l’adapter à votre peau. La base utilisée est généralement l’oxyde de zinc, que l’on complète avec d’autres huiles végétales comme l’huile de coco, le beurre d’avocat ou le beurre de cacao qui présentent chacun un pouvoir protecteur par rapport aux UV. Il n’y aura jamais de SPF garanti (sauf à faire tester votre crème), mais les témoignages enthousiastes sont nombreux, y compris parmi des personnes à peau très claire. Cela implique en revanche de prendre le temps de « cuisiner » sa préparation, un peu comme l’on préparerait un moelleux au chocolat ou un blanc-manger coco, plat emblématique de la gastronomie de Martinique., proposé par de nombreux restaurants

null

Appliquez régulièrement de la crème et abusez des accessoires de mode protégeant vos peaux !

La sensation de chaleur et la quantité d’UV ne sont pas corrélées : imaginez-vous cheveux au vent sur notre catamaran ou en train de faire du snorkeling avec les tortues par exemple. La réverbération va intensifier l’intensité des UV, alors même que vous ne souffrirez pas de la chaleur. Il convient d’être vigilant et de se méfier de ses ressentis : quand on brûle, on ne le « sent » pas forcément, les rayons UV ne chauffent pas ! Il est donc essentiel d’appliquer régulièrement de la crème, surtout pour les enfants dont la peau est plus fine !

La meilleure protection, c’est encore d’éviter de s’exposer (notamment entre 10h et 14h aux Antilles) et/ou de se protéger en utilisant des textiles : chapeau Bakoua, casquette en madras, lycra affinant votre silhouette si vous êtes dans l’eau, robe à manches longues… Les accessoires de mode sont aujourd’hui extrêmement diversifiés, et ils peuvent embellir votre look en même temps qu’ils vous protègent !

Une question ?

Vous souhaitez plus de renseignements, appelez-nous au +33 6 21 20 92 97, ou laissez-nous un message via le formulaire ci-dessous. N’hésitez pas à anticiper car l’hiver en haute saison nous sommes souvent complets pour les jours à venir !

En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site.