Nous rentrons mi-octobre en Martinique, d’ici là nous restons à l’abri à Grenade tout en surveillant avec vigilance qu’un système dépressionnaire n’ait pas l’envie de suivre une trajectoire atypique / rare en allant très au Sud.